Graines au Sénégal : Contexte

Le volet Sénégal du Seed Tour s’organisera en Grand Formats. Ces articles regrouperont les interviews écrites, audio et vidéos, ainsi que les reportages photos par grandes thématiques, que m’ont inspirées la rencontre des acteurs des semences paysannes au Sénégal.

En guise d’entrée en matière, quelques éléments de contexte sur les semences paysannes au Sénégal. Où se situe notre histoire ?

Carte Sénégal - contexte.png

*
Ousmane Aly Pame est originaire du Nord du Sénégal, plus exactement de Guédé-Chantiers, une commune de 7000 habitants au bord du fleuve Sénégal, à la frontière avec la Mauritanie. Il est président du REDES, Réseau pour l’Emergence et le Développement des Ecovillages au Sahel, chercheur et conférencier à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, où je l’ai rencontré en Mai.

View this post on Instagram

Jeudi j'ai rencontré Ousmane Aly Pame et Khaly Mbengue. . Ils font partie des membres fondateurs du REDES : Réseau pour l'Emergence et le Développement des Ecovillages au Sahel. . Parmi ces eco-villages : Guédé-Chantiers dont Ousmane Aly Pame a été Maire de 2009 à 2014 ! Cette commune de 7000 habitants au Nord du Sénégal, près de la frontière avec la Mauritanie, accorde beaucoup d'importance à l'autonomie de ses paysans, notamment sur la question des graines… et c'est la prochaine étape du Seed Tour ! . Merci Mélanie Antin et Cheikh Thiam pour la super découverte 🙂 . #senegal #dakar #guedechantiers #ecovillage #semencespaysannes #autonomiealimentaire #mauritanie #afrique #agriculture #ecologie #resilience #solotravel #worldtour #travel #35mm

A post shared by Seed Tour (@seed_tour) on

*

Il a créé dans sa commune un Centre de Ressources Génétiques pour favoriser la reproduction de semences paysannes. Lorsque je lui demande quelle a été la réaction des habitants face à l’apparente nécessité de reproduire leurs semences, il me rappelle que c’est une pratique traditionnelle des villages africains. J’ai alors eu la chance d’en savoir plus sur la symbolique des graines au Sénégal :

*

Il m’a ensuite raconté, comment tout a changé dans les années 1970 :

*

View this post on Instagram

Guédé-Chantiers est une commune située au bord du fleuve Sénégal, à la frontière avec la Mauritanie, en territoire Peul. . Elle a été créée de toutes pièces par l'administration coloniale en 1930, pour expérimenter l'agriculture dans cette zone sahélienne. . Juste avant la saison des pluies, l'air y devient sec et chargé en sable. Ce jour-là, il faisait 45 degrés, en plein mois de ramadan. . Les habitants sont des résistants. Ils militent en faveur de l'agroécologie façe aux rizières en agrochimie qui envahissent les rives du fleuve. . . . #travelphotography #35mm #afrique #senegal #people #photography #visages #expressions #africa #seeds #agroecologie #agriculture #nikon #nofilter #mauritanie #murailleverte #portraits

A post shared by Seed Tour (@seed_tour) on

*

Juin, me voilà maintenant à Saint Louis ! Dans le Nord du Sénégal justement. Joanna travaille à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle est basée à Dakar mais je l’ai rencontrée sur une pirogue entre l’Ile de Carabane et Elinkine en Casamance. Elle me met en relation avec l’équipe Socio Innov : Coulibaly, Mouhamed et Marie-Thérèse sont sociologues, Jean-Marie est agronome, tous étudiants à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Ensemble ils ont décidé que leurs études de cas serviraient à quelque chose, et organisent des groupe de discussions entre académiques, et concernés pour concrétiser les pistes de solutions aux problèmes étudiés. Leur première mission ? La transition agroécologique chez les paysans des zones agricoles des Niayes et du Walo. Ils ont creusé 3 axes : les intrants, la commercialisation… et les semences !

Jean-Marie me rappelle que c’est une difficulté majeure chez les paysans :

*

Difficulté majeure mais pas unique difficulté malheureusement ! Quelque soit la région et le terrain, les agriculteurs sénégalais rencontrent d’autres obstacles, que synthétisent très bien Joseph Mendy, entrepreneur social et fondateur de la Ferme Ecoland, que j’ai rencontré à Dakar en Avril :

*

Le décor est planté, le Seed Tour au Sénégal peut commencer.

 

Image à la Une : crédits photo Luana-Shani Lagnide Blaise

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s