Seed Tour #14 – Futures Fermes

Mars 2018, Finca del Medio, Sancti Spíritus, Cuba.

Le taxi roule, s’arrête, demande son chemin, et tourne brusquement sur un chemin de terre. Nous débarquons à la Finca del Medio comme dans une oasis dans le désert de canne à sucre.

La famille Casimiro s’est installée sur cette terre en pleine période spéciale. Elle travaille depuis 20 ans à atteindre l’autonomie alimentaire et énergétique.

Leidy Casimiro, l’aînée et première doctorante en agroécologie de Cuba, parle de “résilience socioécologique”. Aujourd’hui, la Finca del Medio est un modèle de ferme agroécologique à Cuba, et accompagne les autres dans leur transition.

Nous passons 4 jours à découvrir le système permaculturel de la Finca del Medio, et c’est Chavely qui prendra soin de nous, et nous en expliquera les ficelles.

Seed Tour #13 – Granola Maya

Mars 2018, Playa del Carmen, Quintana Roo, Mexique.

Dernière étape mexicaine, le bus me dépose à Playa del Carmen, passée en 10 ans du village de pêcheurs au temple du tourisme de masse sur la Riviera Maya.

J’y ai rencontré les résistants, ceux qui pensent que les communautés mayas de la région y ont plus leur place que les cars de touristes qui viennent déjeuner au KFC.

Parmi eux, Gabriela Caro, que vous avez rencontré dans le TWTS #12, et Sebastián Gaël. En créant des aliments à partir de produits sourcés dans les communautés mayas, il y créé des opportunités de travail et espère que les paysans préfèreront travailler avec lui plutôt que dans un hôtel de luxe. Découvrez son histoire !

 

Seed Tour #9 – Hecho de Maíz

Les chefs cuisiniers, les restaurateurs, les cuisinières et cuisiniers, sont ceux qui tous les jours transforment les matières premières pour nous nourrir. Ils ont un rôle clé car ils sont le lien entre la fourche et la fourchette !

La tâche des chefs, dans la découverte et redécouverte des produits locaux, de la diversité des saveurs, des fruits et légumes oubliés, des céréales anciennes, est essentielle dans la promotion de l’usage de semences paysannes. Ils en encouragent la conservation et la consommation, via les plats qu’ils feront goûter à leurs clients.

A Mexico City j’ai rencontré Rafael Mier, président de l’organisation Tortilla de Maíz Mexicana, qui travaille à informer les consommateurs mexicains sur une partie de leur incroyable patrimoine alimentaire : le maïs.*

Visiter la page Facebook de l’organisation Tortilla de Maiz Mexicana.

A Oaxaca, j’ai rencontré Amado Ramirez, président de l’association Identidad y Biodiversidad, et fondateur du restaurant Itanoní, qui travaille uniquement avec des maïs natifs de la région.

Visiter la page Facebook de Identidad y Biodiversidad.

Visiter la page Facebook de Itanoní.

A Etla, dans la région de Oaxaca, j’ai rencontré Flavio Aragón Cuevas, chercheur en génétique à l’INIFAP (Instituto Nacional de Investigaciones Forestales, Agricolas y Pecuarias), institut de recherche du Ministère de l’Agriculture mexicain.

Visiter le site de l’INIFAP.

Entretiens croisés pour avoir leur opinion sur le sujet ! Bonne dégustation.

 

 

Merci Mélanie, Barbara, Gabriel, Vinik, Elena pour les présentations !